Histoire de la couture

Selon les historiens, les gens ont commencé à porter des vêtements, il y a environ 60 000 ans. Et à cette époque, ils ne cousaient pas du tout. En effet, ils se contentaient d’enrouler de la peau d’animaux (du cuir ou de la fourrure) autour de leurs corps. Mais rapidement, ils ont compris qu’il fallait attacher les vêtements avec une ficelle ou des cordes de cuir pour qu’ils tiennent bien.

L’évolution


Cependant, vers 45 ans avant notre ère, avec l’apparition des premiers hommes en Asie centrale où il faisait très froid, ils étaient obligés de mettre des vêtements plus chauds et plus résistants. C’est à ce moment-là qu’ils commençaient à utiliser des outils dans le but de concevoir des vêtements plus adaptés et des abris. Parmi ces outils, on a retrouvé notamment des bâtons pointus et tranchants, mais aussi des outils en pierre appelés poinçons pour faire des trous dans les vêtements. Grâce à ces trous, ils pouvaient faire passer les cordes à travers au lieu de juste les enrouler autour.

Naissance de l’aiguille à coudre


Un peu plus tard, vers 40 000 ans avant notre ère, toujours en Asie centrale, les hommes ont eu l’idée de faire un trou à l’extrémité de l’alène. C’est ainsi qu’est née la première aiguille à coudre. Il s’agit d’une découverte importante puisque cela a rendu la couture beaucoup plus facile et beaucoup plus rapide. Peu de temps après, cette idée s’est rependue vers d’autres parties du globe peuplées par les hommes : Europe du nord, Amérique du nord, etc. Les premières aiguilles étaient fabriquées avec de l’os et de l’ivoire.


Aux quatre coins du monde, chacun a su perfectionner la technique de la couture à sa façon. Par exemple, les inuits, peuples vivant en Amérique du nord, utilisaient le tendon du caribou, un animal connu aussi sous l’appellation de Renne, comme aiguille à tricoter. En Afrique, la couture s’est associé au tissage de feuilles pour la création de paniers. Les vêtements à base de fibres naturelles ont été inventés aux alentours de 4 000 ans avant notre ère au Moyen-Orient. Certains disent même qu’ils ont été inventés un peu plus tôt. Et depuis, la couture a beaucoup évolué jusqu’à donner ce que voyons tous aujourd’hui.


Pour revenir à une époque plus récente, sachez qu’en France, la corporation des couturiers existe depuis la fin du 17e siècle. Il en existait même plusieurs à l’époque. Elles étaient toutes sous l’autorité du roi. C’est en 1675 que ce dernier ordonna d’ériger le métier de couturier en communauté.


En outre, pour la petite histoire, sachez que la première machine à coudre été attribuée à un tailleur français. M. Barthélemy Thimonnier a déposé le brevet de sa machine à coudre en 1930. C’était l’ancêtre des machines à coudre que l’on connaît aujourd’hui. Mais c’est seulement un peu plus de 20 ans pus tard que la première machine à coudre domestique fît son apparition. Cette mécanique assez compliqué à utiliser, était l’œuvre d’un certain Isaac Merrit Singer.


Et enfin, sachez que le concept de haute couture fût né sous le règne de l’impératrice Eugénie. Cette période coïncide aussi avec l’apparition des hommes dans l’industrie de la couture qui était alors jusque-là exclusivement réservé aux femmes.

Vous recherchez un couturier pour la création de robe de mariage sur mesure aux environs d’Évry, de Sens ou de Provins ? Adressez-vous aux professionnels de L’ATELIER ESSBEE CREATIONS. Situé au 8 Rue Courtry 77950 à Moisenay, cet atelier est réputée pour son savoir-faire dans la création de robes de mariées sur mesure.