Tout savoir sur les planchers en bois franc et les planchers flottants

Tout savoir sur les planchers en bois franc et les planchers flottants

11 novembre 2019 Non Par José Malongo

Que ce soit en neuf ou en rénovation, nombreuses sont les personnes qui hésitent entre revêtir le sol de leur maison ou de leur bâtiment d’un plancher en bois franc ou d’un plancher flottant. Ces 2 revêtements sont similaires sous certains points et différents sous d’autres. Cet article met en avant tout ce qu’il y a à savoir sur les planchers en bois franc et les planchers flottants. Prenez donc quelques instants pour le lire.

Le plancher en bois franc

Le plancher en bois franc est, comme son nom l’indique, fait avec du vrai bois (pin blanc, bouleau, frêne, merbau, ipé, etc.) teinté, sablé ou huilé. La lamelle de bois qui le compose est coupée d’une manière précise. Ce revêtement est extrêmement durable (jusqu’à 75 ans) et se décline généralement dans deux modèles (carré et micro v-joint). En cas de dommage ou d’usure, il est facilement réparable. C’est donc tout naturellement que de nombreux propriétaires de maisons, d’appartements et de bâtiments commerciaux s’offrent ce type de plancher. Léger et rapide à installer, il peut être posé dans toutes les pièces de la maison allant du sous-sol au salon en passant par la terrasse. Ce revêtement apporte une touche d’originalité à différents types de décor (ancien, moderne, traditionnelle). Voici les principaux avantages des planchers en bois franc :

  • Revêtement écologique ;
  • Aspect noble ;
  • Excellente dureté ;
  • Ne nécessite qu’un entretien minime ;
  • Prix avantageux.

C’est d’ailleurs pour toutes ces qualités que le plancher en bois franc est très prisé par les foyers nord-américains. En raison de la complexité de l’installation de ce revêtement de sol, il est recommandé de confier sa pose à des professionnels comme l’entreprise Planchers Clarence Hallée, située à Sherbrooke. Cette compagnie est spécialisée dans la pose de plancher en bois franc, en bois d’ingénierie et en bois flottant depuis 1970.

Installation

L’installation des planchers en bois franc est effectuée en 9 étapes :

  • Préparation de la pièce (prise des mesures, disposition des lames, etc.)
  • Pose du sous-plancher
  • Traçage de la ligne directrice
  • Pose des premières lamelles sur la ligne
  • Perçage des trous
  • Installation de la première rangée
  • Installation des rangées suivantes
  • Alignement des lamelles
  • Finitions

Le plancher flottant

Aussi appelé plancher stratifié ou laminé, le plancher flottant est un revêtement de sol en bois ou à base de bois. Son épaisseur est de 2.5 mm au minium. Il est appelé plancher flottant en raison de sa technique de pose qui est réalisée d’une manière flottante (le parquet n’est pas directement fixé au sol). Les lames sont assemblées entre elles puis posées sur une sous-couche isolante constituée de mousse ou de liège. Ce type de plancher existe depuis les années 90. Voici ces principales caractéristiques :

  • Moins onéreux que le plancher en bois massif ;
  • Facile à poser ;
  • Bonne stabilité ;
  • Différentes finitions possibles (vieilli, blanchi, coloré, etc.)
  • Ne nécessite que peu d’entretien.

Installation

L’installation des planchers flottants est relativement simple. Néanmoins, il est fortement conseillé de la confier à un parqueteur qualifié. La pose de ce revêtement est effectuée dans le sens de la longueur de la pièce dans laquelle il est installé. Cette opération est réalisée en 8 étapes :

  • Enlèvement des plinthes ;
  • Vérification de l’état du sol d’origine ;
  • Installation de cales le long des murs ;
  • Pose des lames de parquet flottant ;
  • Enlèvement des cales ;
  • Nettoyage des contours des murs ;
  • Découpage et fixation des plinthes ;
  • Pose du seuil de porte et rabotage si nécessaire.