Zoom sur les briques plâtrières

Zoom sur les briques plâtrières

7 mai 2019 Non Par José Malongo

Les briques plâtrières sont utilisées pour construire des cloisons de séparation ou pour doubler une cloison extérieure. Ce sont des briques creuses de faible épaisseur avec une ou deux rangées d’alvéoles. À travers cet article, nous allons nous intéresser aux avantages de ce matériau. Nous allons aussi nous pencher sur les étapes à suivre pour construire une cloison et un plafond à partir de ce type de brique.

Les avantages d’utiliser des briques plâtrières

Les briques plâtrières ont l’avantage d’être de parfaits isolants thermiques. En effet, lors de la pose, leurs alvéoles emprisonnent de l’air. Grâce à cela, elles conservent la fraîcheur en été et la chaleur en hiver. En outre, elles peuvent assurer une bonne isolation phonique grâce à leur forme.

Avec l’absence de fibres et de produits chimiques dans sa composition, il s’agit d’un produit sain qui ne présente aucun composé organique volatil nuisible pour la santé.

Ces briques ont la capacité de résister à l’humidité, empêchant ainsi le développement des moisissures.

Ce sont aussi des produits durables et résistants qui ne subissent aucune dégradation au fil des années.

En outre, leur petit format rend les briques plâtrières très maniables, donc faciles à poser et à utiliser.

Utilisation des briques plâtrières

Les briques plâtrières permettent de réaliser différents types d’ouvrages comme les cloisons à fort rayon de courbure, les escaliers à voûte sarrasine, les cheminées, les coffrages divers, etc.

Elles sont capables de supporter tous les types de finitions ou de décoration tels que les enduits au plâtre lissé, structuré ou coloré ou les enduits à base de chaux.

Les étapes de la pose d’une cloison en brique plâtrière

Monter une cloison en brique plâtrière est une opération minutieuse. Il existe quelques étapes primordiales.

La préparation de l’emplacement et du plâtre

Avant toute chose, il faut définir l’emplacement exact de la cloison. Vous devez ensuite tracer les repères au sol et sur les murs qui seront concernés par les aménagements. N’oubliez pas de prévoir un emplacement pour la porte.

Pour la fixation, utilisez des tasseaux et des cordelettes, sans oublier de placer au sol une semelle en résille. Marquez l’encadrement où sera placer la porte et préparez le plâtre à briqueter.

Le positionnement des briques

Commencez par positionner les briques sur un premier lit de plâtre et lissez au fur et à mesure que vous montez de niveau. Coupez la dernière brique en fonction de vos besoins et entamez la pose sur le second niveau par une brique entière afin d’obtenir des joints décalés sur la verticale. Pour ancrer les briques dans le mur porteur, vous devez faire une saignée ou le creuser. N’oubliez pas de vérifier régulièrement vos niveaux pour qu’ils soient à la même hauteur.

Le remplissage et la finition

Lorsque vous êtes arrivé au plafond, taillez les briques en faisant sauter les alvéoles pour qu’elles puissent remplir le dernier niveau. Vous devez remplir le mur jusqu’au plafond, vous assurerez ainsi de la solidité de la cloison.

Finissez en passant un enduit de plâtre sur tout le mur et n’oubliez pas d’installer la porte.

La pose d’un plafond en brique plâtrière

Les briques plâtrières peuvent être utilisées pour la construction d’un plafond suspendu. Le plafond est formé à partir de la juxtaposition d’éléments de terre cuite. Ceux-ci sont suspendus par un système d’accrochage non rigide. Ils sont fixés à la charpente ou au plancher à l’aide d’éléments à gorges longitudinales ou d’éléments d’emboîtement longitudinaux.

Demandez de l’aide à un professionnel

Afin de réaliser des travaux rapides et soignés, n’hésitez pas à faire appel aux services d’un expert, comme ceux proposés par la société Barbeau Éric située à Saint-Mathurin. L’entreprise possède plus de 35 ans d’expérience dans le domaine de la plâtrerie. De plus, son équipe est minutieuse et assure les travaux de finition. N’hésitez pas à la contacter, elle peut intervenir sur les nouvelles constructions, mais aussi sur les bâtiments en cours de rénovation.