Changer l’apparence de la maison : pourquoi ne pas ravaler la façade ?

Votre maison vous semble vétuste ? Vous désirez la rénover avec un minimum de budget ? Tant que les conditions d’hygiène et d’habitabilité ne sont pas encore défaillantes, pensez plutôt à une rénovation extérieure : réfection de la toiture, réparation des menuiseries, ravalement de la façade, etc. En effet, l‘aspect extérieur d’une maison joue des rôles importants sur l’apparence de votre demeure, mais aussi sur l’architecture urbaine. Retrouvez à travers cet article, quelques informations indispensables pour effectuer un ravalement de façade selon les normes en vigueur !

Ce qu’il faut savoir

Le ravalement de façade est une opération consistant à la traiter afin de lui redonner son aspect d’origine. Ravaler ne signifie pas « mettre au propre », sinon, n’importe quelle personne peut réaliser l’opération. C’est une démarche tout à faite réglementée. À vrai dire, une façade peut subir des dégradations qui se traduisent par un changement de couleur ou des attaques de termites. À chaque pathologie correspond des traitements spécifiques. Néanmoins, chaque traitement doit être précédé d’un diagnostic immobilier minutieux, d’un nettoyage (à sec ou par voie humide) de la façade et d’une demande d’autorisation auprès des autorités compétentes.

Le ravalement : une étape incontournable

Toutes les maisons, appartements et bâtiments, publics ou privés, doivent passer obligatoirement par un ravalement de façade, au moins tous les 10 ans. Ce travail d’entretien augmente la valeur du bien, tout en permettant de l’embellir. Ainsi, ravaler ne signifie pas uniquement réparer la façade, c’est également un travail de valorisation qui touche tous les éléments et structures extérieures (portes, fenêtres, toitures, gouttières, vérandas, etc.).