Cloison pour pièces humides : quel matériau choisir ?

Vous projetez de créer une cloison dans la cuisine ou dans la salle de bains ? Avant tout, il est important de choisir un matériau qui présente une bonne résistance à l’humidité. Dans cet article, nous avons sélectionné deux matériaux adaptés aux pièces humides. En premier, nous allons vous présenter les plaques de plâtre hydrofuges. Puis, vous découvrirez les propriétés des panneaux prêts à carreler. Faciles à poser, ces deux matériaux constituent des solutions pratiques pour cloisonner une pièce sans entreprendre d’importants travaux de maçonnerie.

1. Plaque de plâtre hydrofuge

Reconnaissable par sa couleur verte, la plaque de plâtre hydrofuge est aussi appelée placo vert ou encore placomarine. À l’instar de la plaque de plâtre standard, le panneau hydrofuge est composé de carton et de feuilles de plâtres en sandwich. Sa particularité repose sur sa faculté à résister à l’eau. En effet, ce placo vert contient du silicone, ce qui le rend imperméable. Sa résistance à l’humidité est 6 fois supérieure à celle d’une plaque de plâtre classique. Le matériau ne se déforme pas au contact de l’eau. C’est pourquoi, ces panneaux verts hydrofugés sont aujourd’hui très prisés pour monter une cloison, un doublage de mur ou un faux-plafond dans les pièces humides.

Les plaques peuvent se poser autour de la baignoire, de la douche ou du lavabo, sans craindre les éclaboussures d’eau fréquentes. Elles trouvent également leur place autour de l’évier ou sur la crédence de la cuisine. Autre avantage, les plaques peuvent être peintes et carrelées selon vos envies. Sachez par ailleurs que vous pouvez les utiliser dans les pièces confinées comme le garage ou la cave pour réduire les risques de remontées capillaires.

À noter que les panneaux de plâtres hydrofugés sont catégorisés en fonction de leur résistance à l’eau. Il existe 3 catégories :

  • H1 est le plus résistant avec un taux d’absorption d’eau inférieur à 5 %.
  • H2 affiche un taux d’absorption d’eau à 10 %.
  • H3 présente un taux d’absorption d’eau à 25 %.

Ces valeurs constituent la quantité d’eau absorbée lors d’une immersion de 2 heures.

Les plaques se déclinent aussi en différentes épaisseurs, dont les plus courantes sont :

  • BA13 (9,5 mm)
  • BA15 (15 mm)
  • BA 18 (18mm).

2. Panneau prêt à carreler

Résistant à l’eau et imputrescible, le panneau prêt à carreler fait partie des matériaux à privilégier pour cloisonner une salle de bains. Ce matériau est fait de polystyrène extrudé (XPS) ou expansé (PSE) en mousse. Un mortier spécial armé d’un treillis en fibre de verre couvre ses deux faces.

Les panneaux sont compatibles avec plusieurs types de carrelage, tels que des carreaux de grès, ciment, granit, travertin et faïence. Leurs compositions permettent au carrelage d’adhérer fermement au support, même en zone humide. En effet, ces panneaux agissent comme une barrière à vapeur.

Pour créer une cloison, il faut des panneaux prêts à carreler présentant entre 50 et 80 mm d’épaisseur. Leur mise en œuvre n’est pas difficile. Il suffit de les disposer à l’endroit souhaité et de les colmater entre eux. Légères et faciles à couper, les plaques ne dégageant pas de poussières lorsqu’on les perce. Une fois installées, elles peuvent immédiatement recevoir les carreaux.

Outre le montage de cloison pare-douche, les panneaux prêts à carreler peuvent aussi servir à l’habillage de baignoire, plan de vasque ou d’autre mobilier de salle de bains.

À vous maintenant de choisir le matériau qui vous convient entre la plaque de plâtre hydrofuge et le panneau prêt à carreler. Pour assurer un rendu esthétique et durable, confiez la pose de la cloison à des professionnels. Si vous êtes dans les secteurs de Niort, La Rochelle, Poitiers, La Crèche, Saint-Maixent-l’École, faites appel à l’entreprise de menuiserie et d’aménagement intérieur ACK HABITAT !