Isoler votre véranda en 4 étapes

La crise du logement et le désir d’avoir un espace de vie plus confortable poussent de plus en plus de particuliers à se tourner vers la construction de vérandas. C’est une alternative de choix pour agrandir votre logement sans vous ruiner. En moyenne, le budget de construction d’une véranda avoisine les 14 238 €. Certes, c’est une somme astronomique, mais qui peut se diviser en deux du moment que vous choisissez d’effectuer l’installation par vous-même. Toutefois, le seul bémol de la véranda se situe au niveau de l’isolation. C’est un point essentiel, surtout quand celle-ci est destinée à accueillir un bureau ou une chambre à coucher. Voici donc un guide pratique pour vous aider à y être à l’aise en toute saison.

Étape n°1 : l’isolation du vitrage

C’est le premier élément à prendre en considération lors des travaux. Vu que le vitrage est constitué de plusieurs vitres, il est important de sélectionner le meilleur produit sur le marché.

La majorité du temps, les clients choisissent un double vitrage pour son efficacité à garantir une bonne isolation. Néanmoins, d’autres produits peuvent vous apporter plus de confort. Le triple vitrage en fait partie.

Pour une isolation thermique renforcée, il est plus que conseillé d’opter pour du triple vitrage. Bien que plus lourde et plus coûteuse, ce vitrage assure une bonne transmission des rayons lumineux, tout en assurant un gain énergétique de 20 %.

Cependant, l’efficacité du triple vitrage dépend essentiellement de la bonne isolation des murs de la maison. Pour ce dernier point, vous pouvez faire appel aux professionnels de MASSOT ISOLATION.

Étape n°2 : l’isolation de la toiture

Il s’agit de couvrir le toit de la véranda. En effet, il n’y a rien de plus ennuyeux qu’une véranda qui fait suffoquer en été et qui est trop froide en hiver.

Pour y remédier, il vous suffit de choisir entre :

  • • Une toiture classique ;
    • Du verre (triple vitrage) ;
    • Des plaques opaques ;
    • Des panneaux.

Bien que les toits vitrés soient les plus appréciés des particuliers par leur design, il existe désormais des constructeurs proposant de mélanger deux éléments types de toits ensemble pour un meilleur rendu. À ce jour, des toits mixtes composés de panneaux isolants et de vitrages sont disponibles auprès des revendeurs.

A noter que le choix de la toiture doit se faire en fonction de votre situation géographique et météorologique. Pour les pays ensoleillés, les toits en verre sont à privilégier.

Étape n°3 : l’isolation du sol

Afin de pouvoir profiter de votre véranda à n’importe quelle saison, bien isoler le sol est impératif.

Pour cela, il faudra poser des plaques de mousse entre le béton et les feuilles hydrofuges. Sinon, si elle est déjà sur pieds, des travaux d’isolation thermique sont à prévoir. Cette action repose sur la mise en place d’un isolant en bandes entre les plaques de béton.

C’est un procédé facile et efficace à mettre en place. Quelques jours suffiront pour que tout soit installé.

Étape n°4 : une bonne orientation

Cela peut paraître anodin, mais une bonne orientation fait partie des techniques pratiques en matière d’isolation.
Pour pouvoir profiter des rayons lumineux du soleil, il faut faire en sorte qu’elle soit exposée au Sud dans le cas des pays

Nordiques et vice-versa. Cette action permettra une bonne isolation naturelle de la véranda. Plus besoin d’investir dans un système de chauffage.

Dans le cas où le soleil vous rendrait mal à l’aise, des stores intérieurs peuvent également être posés. Ils sont très utiles pour calfeutrer les parois vitrées et pour apporter une touche de fraîcheur à l’ensemble de la décoration. De quoi faire le bonheur des adeptes de l’aménagement intérieur.