Poser son parquet flottant soi-même de A à Z

Du palais de Versailles en 1864 aux chalets exotiques de la Russie, l’homme a toujours eu une attirance particulière pour le bois. Tant et si bien qu’à partir du XVIIe siècle, le parquet est devenu un élément décoratif chic et raffiné. De nos jours, les professionnels de la parqueterie n’ont de cesse de rivaliser d’ingéniosité pour faciliter son installation dans nos demeures et avec le flot d’informations disponibles sur internet, est parquetier qui a les outils. Nous vous proposons alors un guide d’initiation pratique à l’art délicat de poser soi-même des parquets flottants.

Préambule de l’installation : une préparation méticuleuse

Avant tous travaux, prenez le temps de faire un état des lieux et de vous munir des outils de bricolage adéquats.

La majorité des particuliers qui s’essayent seuls à l’installation de parquets flottants négligeant cette étape cruciale se retrouvent malheureusement dans des situations improbables mais qui peuvent être facilement évitées par une bonne préparation.

Sachez que le temps de préparation est surtout le moment de se poser les questions techniques sur :

  •  les mesures de l’espace à revêtir ;
  • la préparation du sol ;
  • l’orientation du soleil.

Il est conseillé à chacun de commencer à poser un parquet après avoir répondu clairement à ces interrogations de base. Pourquoi ? Car sans connaître la délimitation exacte d’un espace, il est difficile de définir l’emplacement réel des plinthes et une mauvaise préparation du sol risquerait de retarder vos travaux. Enfin, les plinthes doivent être alignées parallèlement aux rayons du soleil.

Pendant l’installation : suivez les étapes

La première démarche concerne les sous-couches :

  • posez la sous-couche et déroulez la sous-couche résiliente ;
  • orientez le sens des bandes au sens des lames de parquet ;
  • fixer les bandes entre elles.

En cas de besoin, des professionnels du parquet sont à votre écoute 24/24 afin de vous conseiller dans vos travaux.

Ensuite, poser vos lames de parquets le long des murs en partant du coin de la pièce et en les emboîtant entre elles. Un point de vigilance est de mise lors de la découpe avec la scie sauteuse et lors de l’alignement des lames. En ce qui concerne la porte, il faudra la dégonder et réaliser les découpes nécessaires sur cette partie de la pièce avant de la remettre en place en veillant à clipser les lames entre elles.

Enfin, installez vos plinthes en reliant les cales de dilatation et en posant de la colle dessus, et le tour est joué.

Après l’installation : quelques conseils

Prenez soin du parquet :

La mise en place du parquet flottant ne sonne pas le glas de vos travaux car il existe un autre travail en aval à effectuer. En effet, dans les 10 premiers jours de son usage, il est essentiel de l’entretenir de manière soignée. Pour cela, il faudra éviter de déplacer des meubles lourds sur le parquet et surtout d’utiliser du détergent agressif lors du nettoyage. En effet, ce revêtement réagit mal à l’ammoniaque présente dans ces produits.

Le mieux est de recourir à un aspirateur classique à embout adapté afin de minimiser les rayures éventuelles et un nettoyage avec du tissu en microfibre chaque semaine. Ce délai dépassé, les méthodes conventionnelles peuvent être réutilisées.

Pensez à décorer :

Cette étape devrait particulièrement plaire aux dames.

Retrouvez des conseils de décorations innovatrices pour les parquets ci-dessous:

  • Le bleu anthracite et le bleu foncé sont les couleurs tendances de 2020 à associer à vos parquets ;
  • laissez libre cours à votre authenticité en choisissant un bois différent pour chaque pièce ;
  • adopter le style scandinave pour les meubles du salon ;
  • pensez aux détails (plantes, tapis, etc.).

À vous de jouer !