Tout savoir sur les escaliers métalliques

Créé en 1960 par Roger Tallon, l’escalier métallique est devenu l’élément décoratif phare du secteur de l’aménagement intérieur. Longtemps cantonné aux escaliers de secours d’anciens immeubles industriels, il s’invite désormais partout. En acier, en inox ou encore en aluminium, l’escalier métallique se retrouve sous plusieurs formes. Design et atypique, de plus en plus de particuliers l’adoptent dans leur maison pour le plus grand plaisir des acteurs du domaine. Une alternative avant-gardiste et durable qui détrône désormais les escaliers traditionnels.

Les types d’escaliers métalliques

Parfaitement dans l’ère du temps, l’escalier métallique existe sous différents modèles :

  • • Droit : vintage et pratique ;
  • • Tournant : contemporain et stylé ;
  • • Hélicoïdale : facile à installer et moderne ;
  • • En forme libre (escalier balancé) : personnalisé et tendance.

Attention, certaines typologies d’escaliers métalliques sont contre-indiquées pour les familles avec des enfants en bas âge et pour les personnes âgées. Dans ces conditions, il est plus sûr  de se tourner vers un escalier métallique droit classique.

Voici 4 critères à prendre en compte pour le choix de votre rampe d’escalier en fer :

Les avantages des escaliers métalliques

Le premier avantage d’un escalier métallique réside dans son esthétique. Non seulement il apporte une touche unique à un intérieur, mais sa finition en fait un élément décoratif incomparable.

Néanmoins, faire installer ce type d’escalier présente aussi d’autres bénéfices tels que :

-Sa résistance et sa durabilité : grâce à ses matériaux de fabrication ultra solides, l’escalier métallique dure plus de 50 ans. Si l’acier est le plus courant dans la construction, l’aluminium tend à le détrôner petit à petit ;

-Sa conception unique et sa finition : les escaliers métalliques sont uniques en leur genre. Ce sont des créations personnalisées selon le goût des leurs propriétaires ;

-Sa facilité d’installation : mettre en place un escalier métallique est élémentaire. Vous pouvez vous-même le réaliser. Toutefois, pour une meilleure garantie au niveau du résultat, il est plus conseillé de faire appel à un spécialiste dans le domaine de la construction métallique.

Les inconvénients en quelques mots

Les escaliers métalliques comportent également quelques inconvénients: les bruits qu’ils émettent et la difficulté d’entretien.

En règle générale, il est impossible d’éliminer totalement les bruits de pas lorsque vous marchez dessus. Toutefois, vous pouvez les atténuer en mettant en place des tapis. Sachez également que contrairement aux idées reçues, cette typologie d’escalier nécessite un entretien spécifique afin de durer dans le temps. Un point non-négligeable que nous allons découvrir ci-dessous.

L’entretien d’un escalier métallique

Nettoyer un escalier métallique régulièrement permet de le débarrasser de la poussière et des saletés qui se sont accumulées. En prendre soin demande donc d’adopter les bons gestes et surtout un nettoyage hebdomadaire, à l’aide de détergents spéciaux qu’il est possible de se procurer dans les grandes surfaces.

Vous aurez besoin :

  • • D’un produit anticorrosion ;
  • • D’un antirouille ;
  • • De l’eau de Javel ;
  • • D’un savon de Marseille.

Pour les férus d’écologie, pourquoi ne pas fabriquer vos produits nettoyants vous-même ? Il suffit d’avoir du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude. Mélangez-les dans de l’eau tiède et le tour est joué !

Dernier conseils :

  • • Évitez les détergents trop agressifs, car ils risquent d’attaquer la peinture ;
  • • Utilisez toujours des chiffons microfibres ;
  • • Faites inspecter l’état de votre escalier métallique extérieur tous les ans afin de déceler les anomalies ;
  • • Faites peindre vos anciens escaliers en acier avec des peintures résistantes à l’eau et à l’humidité ;
  • • Choisissez les antirouilles contenant le moins de produits chimiques possible.