Zoom sur le « Death Cleaning », la nouvelle méthode de rangement

Zoom sur le « Death Cleaning », la nouvelle méthode de rangement

8 octobre 2018 1 Par José Malongo

Après la méthode Konmari développée par la japonaise Marie Kondo, voici le Death Cleaning.  C’est une méthode de rangement d’origine suédoise. Cette technique de nettoyage infaillible est tirée du bestseller de Margareta Magnusson intitulé : « The gentle art of the swedish death cleaning : How to free yourself and your family from a lifetime of clutter » ou « L’art délicat du rangement pre-mortem suédois : comment se libérer soi et sa famille d’une vie de désordre ». Dans cet article, nous vous livrons tous les secrets pour mettre de l’ordre dans votre maison.

Une approche méthodique et efficace

Dans l’ouvrage, Margareta Magnusson explique comment on peut vivre mieux et plus sereinement en se séparant de l’inutile. Pour elle, le fait de ranger représente plus un soulagement qu’une corvée. L’artiste suédoise évoque également l’idée de döstädning (la mort et le rangement). C’est un concept qui consiste à effectuer un grand tri de ses affaires avant de mourir. Sachez que cette pratique fait partie de la culture suédoise. En effet, il est assez courant que les suédois se débarrassent des objets qui leur sont inutiles à l’approche de leurs derniers jours.

Cette méthode de nettoyage se base sur le principe de ne conserver que ce qui vous rend heureux ou pourra rendre heureux un de vos proches après votre mort. Tout le reste doit être jeté ou donné.

Comment vous y prendre ?

Margareta Magnusson encourage tout d’abord les plus de 65 ans à commencer ce processus de tri. Par ailleurs, le Death Cleaning ne s’adresse pas seulement qu’aux seniors. Vous pouvez très bien l’adopter dans la vie de tous les jours. Le fait de désencombrer votre espace de vie peut vous aider à épurer votre décoration intérieure et mieux organiser chaque pièce de votre habitat. Mais par où commencer ? Voici quelques étapes à suivre pour vous aider :

  1. Rangez vos placards

En premier lieux, Margareta Magnusson vous conseille d’organiser votre dressing. Vous devez au moins avoir une douzaine de vêtements que vous ne mettez plus parce qu’ils sont trop grands, trop petits ou démodés. Ces habits sont souvent entassés au fin fond de votre placard. Prenez votre courage à deux mains et débarrassez-vous-en ! Mettez de côté tous les vêtements que vous n’avez pas portés depuis plus d’un an. Vous pouvez les donner à des associations, organiser un troc ou un vide-dressing, etc. Dites-vous que même si vous ne les aimez plus, ces vêtements peuvent avoir une seconde vie ailleurs.

  1. Faites le tri de vos effets personnels

Concrètement, les bonnes questions à se poser par rapport à un objet sont :

  • Est-ce que cet objet est important ?
  • Si oui, a-t-il de la valeur pour moi ou pour les autres ?

Si l’objet est important pour vous, gardez-le. S’il a de la valeur pour les autres, mais pas pour vous, donnez-le. S’il n’a aucune valeur pour personne, jetez-le ou vendez-le. Évitez de vous encombrer la vie avec des choses qui ne servent plus à rien ni à personne !

Les vieilles lettres d’amour, les tickets de cinéma, les souvenirs de voyages sont si précieux qu’on a du mal à s’en détacher. Pour qu’ils ne s’éparpillent pas partout dans la maison, rangez-les dans des boites spéciales. Vos petits trésors sentimentaux y seront en sécurité. Par ailleurs, vous pouvez vous en débarrasser si vous en sentez le besoin.

  1. Offrez quelques affaires en guise de cadeaux ou optez pour la vente

À la place d’un bouquet de fleurs, n’hésitez pas à offrir un objet de votre collection personnelle pour faire plaisir à un enfant, une amie ou même un voisin que vous croisez de temps en temps… Vous pouvez également choisir de vendre certains articles qui ne vous sont plus utiles. D’ailleurs, cela peut vous aider à gagner un peu d’argent.

  1. Devenez plus minimaliste

Ce mot qui appelle à stopper la boulimie d’objet est la tendance de ces derniers mois. On trie, on jette, on recycle, pour ne finir qu’avec le strict nécessaire chez soi. L’idée du minimalisme est de réduire le nombre de biens que l’on possède afin de ne garder que ce dont on a réellement besoin. Cela peut varier en fonction des personnes. Certains vont se lancer dans un tri gigantesque au point de ne garder qu’une centaine d’objets. Pour d’autres, trier leurs armoires dans l’optique qu’elles arrivent à se fermer sera déjà une grande victoire.

En bref, le Death Clening vise à faire table rase de tous les objets qui envahissent votre quotidien, mais que vous n’utilisez plus. Il ne s’agit pas de vivre sans rien, mais de sélectionner les choses que vous aimez et dont vous avez besoin pour mener une vie confortable.

Désormais, vous savez tout de cette nouvelle méthode de nettoyage. Il ne vous reste plus qu’à arranger votre planning et à vous mettre au travail. Surtout, n’hésitez pas à partager l’article et à faire des échanges autour du sujet !