D’où vient le fameux sapin de noël ?

D’où vient le fameux sapin de noël ?

29 novembre 2018 Non Par José Malongo

Que seraient les fêtes de Noël sans tout le décor qui va avec ? Les cadeaux, le Père Noël ou encore… L’arbre de Noël ! Grand, beau et majestueux, le sapin de Noël est considéré comme l’un des plus majestueux symboles incontournables du temps des Fêtes. Il apparaît tout éclatant de lumières, chargé de jouets et de friandises. Mais pourquoi nous plaçons un arbre au beau milieu de notre salon ? Et pour quelle raison nous prenons autant de soin à l’embellir ? Quand on y réfléchit, c’est une coutume un peu étrange… Découvrez toutes les réponses à vos questions dans cet article.

Les savants ne sont pas d’accord sur l’origine de l’arbre de Noël : les uns le font remonter au temps du paganisme ; les autres lui donnent une origine gauloise ; d’autres, enfin, le font venir des plus pures traditions germaniques.

Une tradition païenne et égyptienne

Pour commencer, il faut savoir que la tradition de décorer un arbre date de bien avant l’émergence du christianisme. L’arbre de Noël, suivant une légende, remonterait aux peuples païens, qui célébraient, par des réjouissances, les derniers jours de l’année. Le sapin naturel, « roi des forêts », comme disent encore certains chants populaires, recevait alors un culte idolâtrique : des sacrifices humains auraient même arrosé ses racines.

Pour les égyptiens, le sapin était considéré comme un signe du triomphe des dieux sur l’hiver. En effet, ils ont remarqué que cet arbre demeurait continuellement vert tout au long de l’année.

Une adaptation chrétienne

C’est bien plus tard que cette tradition païenne s’est reproduite dans le monde chrétien. Au XIe siècle, les fidèles représentaient, lors de leurs Mystères, l’arbre du Paradis par un sapin garni de pommes rouges. En ces temps-là, le sapin était mis en scène dans des pièces de théâtre en plein air basées sur l’histoire d’Adam et Eve.

Une coutume devenue populaire dans le monde

Les romains, eux, envisageaient le solstice dans le cadre de la célébration des Saturnales (Saturnalia), une fête honorant le dieu de l’agriculture Saturne. Durant cette période, ils ornaient l’intérieur de leurs maisons de larges branches de sapins. Pour eux, cela signifiait que tout serait bientôt vert et florissant à nouveau.

Au 16ème siècle les allemands se sont appropriés cette coutume. En effet, les gens accrochaient des pommes, des bonbons dorés, du papier de couleur ou encore des roses à des branches d’arbres.

On dit que Martin Luther (père du protestantisme), inspiré par les étoiles qui scintillent à travers les branches d’un sapin, aurait été le premier à placer des chandelles sur l’arbre de Noël.