Fonctionnement de la technique du taraudage

Tarauder et fileter sont des opérations indispensables en serrurerie et en mécanique, et qui demandent l’utilisation de deux outils très spécifiques : le taraud et la filière.

En effet, tarauder consiste à réaliser une rainure hélicoïdale, appelée aussi filet ou pas de vis, dans un perçage pour recevoir un boulon. Cela, grâce à un porte-taraud ou à un tourne-à-gauche. Par ailleurs, fileter permet d’obtenir un filetage sur une tige à l’aide d’un porte-filière.

La connaissance de ces techniques permet de nombreuses réalisations étant donné qu’elles sont les opérations préalables de tous les travaux de boulonnage.

Toutefois, le taraudage et le filetage nécessitent une certaine expérience et de beaucoup d’entraînements afin d’acquérir un parfait tour de main.

Définition et fonctionnement du taraudage

Par définition général, le taraudage est une opération d’usinage par enlèvement de matière qui consiste à réaliser des filets dans un trou, afin de pouvoir visser dans un support préalablement calibré. C’est une technique très utilisée dans les travaux de bricolage, et qui se fait à l’aide d’un certain nombre d’outils en acier super rapides, dont principalement le taraud et le porte-taraud.

Pour commencer votre bricolage, il est nécessaire d’utiliser un taraud ébaucheur et un tourne-à-gauche, avec l’utilisation d’une équerre afin que vous puissiez vérifier le bon emplacement du taraud sur le support. Par ailleurs, il est indispensable d’appliquer un lubrifiant pour faciliter et rendre flexibles tous vos mouvements. Toutefois, pensez à enlever de temps en temps tous les morceaux de copeaux qui se trouvent à l’intérieur du trou, et à utiliser le taraud intermédiaire ou demi-finisseur, si vous rencontrez des obstacles lorsque vous placez la vis dans le trou des métaux plus durs. L’utilisation du taraud finisseur sera nécessaire pour effectuer vos finitions une fois que la profondeur souhaitée sera atteinte.

La technique du perçage

Le savoir-faire en matière de taraudage est une pratique qui échappe encore à certains bricoleurs, car le fait de tarauder n’est pas vraiment une tâche facile.

En effet, l’utilisation de certains outils est indispensable pour réussir votre taraudage, car il est possible de tarauder le métal de plusieurs manières.

Pour cela, vous aurez besoin d’une perceuse, des forets correspondants, des tarauds, des écrous, des boulons, d’un étau, d’un tourne-à-gauche, d’un lubrifiant, etc.

Le principe du taraudage est tout un processus de perçage qui nécessite toute la concentration de son usager.  Avant même de commencer à tarauder, nous vous conseillons de percer le support à une dimension bien précise, en fonction du type de taraudage que vous souhaitez réaliser.

De ce fait, vous devez bien fixer la pièce à tarauder, afin de pouvoir percer un trou à l’aide d’un foret qui sera en parfaite adéquation avec celui du taraudage, en n’oubliant pas d’y rajouter de l’huile de temps en temps pour faciliter la tâche. A la fin, n’oubliez surtout pas de visser le taraud.

Malgré tout cela, il est important de savoir que le processus d’arrosage est un indispensable dans ce type de travaux, car il vous permettra d’obtenir de bons résultats. En effet, l’arrosage a un impact sur l’évacuation des copeaux, et facilite l’introduction du taraud afin qu’il puisse pénétrer facilement dans le support.

Toutefois, il est nécessaire de chanfreiner tous les bords du trou pour permettre une facilité d’adhésion du taraud dans la pièce à usiner. Par ailleurs, afin que le taraud puisse bien s’intégrer dans la pièce en le vissant, vous devez y exercer une pression verticale.

Enfin et non des moindres, veillez à toujours retirer les différents copeaux produits par le processus du taraudage, car leur présence pourrait compliquer le travail dans les rainures, entraînant ainsi la détérioration de l’outil.

Et, si malgré tous nos conseils, vous pensez que tarauder est toujours une tâche très délicate pour vous, n’hésitez pas à faire usiner vos pièces métalliques chez un professionnel de la mécanique de précision et de l’usinage numérique, afin d’éviter d’éventuels problèmes.