Véranda en verre, l’idéal pour profiter du soleil

Pour des raisons de confort et de bien-être au quotidien, les spécialistes recommandent la construction de véranda en verre. Ce type d’ouvrage offre au-delà de ce que vous pouvez imaginer des privilèges importants pour ses utilisateurs. Découvrez dans cet article des informations utiles sur la véranda en verre, ses avantages et le coût de sa réalisation.

Véranda en verre, qu’est-ce que c’est ?

Par définition, la véranda constitue le prolongement des pièces d’un logement vers l’extérieur. Donnant accès à la cour d’une maison, elle est souvent utilisée comme pièces de séjour ou de jardinage. La structure de base généralement adoptée pour sa construction reste le verre parfois profilé par une armature en aluminium ou PVC. En raison de la complexité de sa réalisation, il est plus judicieux de faire appel à un spécialiste pour lui confier les travaux.

Quels sont les types de verre disponible pour la confection d’une véranda ?

Trois grands types de verres sont particulièrement utilisés pour la construction d’une véranda. Notamment, on a le verre antieffraction, le verre à contrôle solaire et le verre autonettoyant. Leur utilité réside dans le confort et l’éclairage optimal qu’ils offrent.

Le verre antieffraction

Le verre antieffraction ou feuilleté est un genre particulier d’installations qui est composé de plusieurs films de verres en feuillets. Grâce à cette disposition, l’isolation thermique offre un meilleur rendement. Pour autant, il ne met pas en branle la qualité de l’éclairage.

Le verre à contrôle solaire

Comme l’indique son nom, le verre à contrôle solaire permet de redistribuer autrement la chaleur des rayons solaires. Comparativement au premier type de verre, il renvoie vers l’extérieur une bonne partie de la chaleur. En présence de celui-ci, la chaleur ne devient qu’un souci secondaire.

Le verre autonettoyant

Avec le verre autonettoyant, toujours est-il qu’on bénéficie des mêmes privilèges que des précédents cas. Cependant, la différence se situe au niveau de l’entretien de celui-ci. Le vitrage autonettoyant demande l’usage régulier d’un traitement spécifique à base d’une solution chimique offert à l’achat.

Quels avantages offre l’usage d’une véranda en verre ?

La véranda en verre à votre disposition offre un large éventail d’avantages pour les utilisateurs. Avant tout, son intérêt réside dans son format esthétique qui séduit plus d’un. Elle se combine facilement après la décoration d’intérieur pour rehausser la qualité de son design.

Ensuite, la véranda en verre constitue un excellent isolant thermique contre les puissants rayons solaires même dans les étés chauds. Bien au contraire, vous pourrez vous réfugier sous son abri pour bénéficier d’une vue panoramique agréable. En plus de ceci, il offre une luminosité capable d’assurer l’éclairage de toute l’étendue d’une terrasse ou d’un jardin.

Même si les tarifs pratiqués tiennent lieu de vifs critiques, une véranda en verre s’avère utile sur le long terme. En effet, la durée d’utilisation ne retire rien à la qualité d’isolation thermique offerte. De même, des matériaux existent pour compenser la fragilité qui constitue la véritable insuffisance de cet ouvrage.

Une véranda en verre pour quel prix ?

À l’achat, deux paramètres importants sont à prendre en compte : le type de verre et l’épaisseur. Il est clair que plus le bord du vitrage est épais, plus le prix augmentera en conséquence. L’autre facteur à évaluer est le choix du profilé devant accompagner l’installation.

Pour le vitrage de type HR++ ayant 4 cm d’épaisseur par exemple, il faudra débourser minimum 35 € le m². À l’opposé le vitrage en verre feuilleté de qualité supérieure, le tarif réglementaire est de 75 € le m². Rappelons cependant que ces frais ne tiennent pas compte de la main-d’œuvre du vitrier à solliciter pour l’installation.

En ce qui concerne les profilés, trois gammes sont proposées sur le marché : le PVC, l’aluminium et le fer forgé. Pour la première variété, un investissement compris entre 10 000 et 25 000 € est requis. En revanche, lorsque vous optez pour l’aluminium ou le fer forgé, il faudra entre 25 000 et 60 000 €.